Audi et l’évolution de ses modèles

Inaugurant une série d’articles sur les marques automobiles, voici le premier du nom, sur Audi.

Etant passionnée de voitures, j’ai décidé de consacrer quelques articles à certaines marques automobiles. Rappelez-vous que j’avais déjà parlé des logos et symboles des marques automobiles dans ce blog.

Cette fois, je me consacrerai régulièrement à une marque en particulier. Et ai fait le choix arbitraire (et assumé) de débuter par Audi. Une histoire d’ordre alphabétique sans doute 😉

Modèles Audi : plusieurs dénominations

Les citadines et berlines actuelles de chez Audi sont composées d’une lettre A et d’un numéro, avec une montée en gamme chiffrée :

  • A1 : citadine premium ;
  • A3 : compacte sportive ;
  • A4 : familiale ;
  • A5 : coupé ;
  • A6 : routière ;
  • A7 : coupé 4 portes de luxe ;
  • A8 : berline de luxe.

Pas de Audi A2 ? Il y en a eu une, produite de 1999 à 2005.  C’était un modèle de type monospace, hautement fiable comme toutes les mécaniques de chez Audi. Plusieurs raisons ont valu sa disparition :

  • Succès commercial pas au rendez-vous;
  • Coûts de production élevés: carrosserie et structure étaient entièrement conçus en aluminium. Cela assurait un risque de corrosion nul, mais les coûts d’achats et de mise en œuvre (soudure, peinture, …) de ce matériau n’étaient pas tenables pour la marque.

Les SUV de chez Audi constituent une gamme dénommée par la lettre Q suivi d’un numéro, lui aussi croissant avec la montée -en gamme : Q2, Q3, Q5, Q7, Q8.

Il n’en a pas toujours été ainsi, souvenez-vous :

Entre 1910 et 1931 (Ok, il y a peu de chance que vous vous en souveniez), les modèles portaient le nom de « Type » suivi d’une lettre de l’alphabet. Les premiers modèles, fabriqués par August Horch portaient le nom de Type A et Type B.

Le Type C a connu une gloire lors de différentes courses qu’il a remporté. Le modèle s’appelait plus précisément Type C Alpensieger (commercialisation de 1912 à 1921). Le « vainqueur des Alpes » constitue un hommage à la Coupe des Alpes que Audi remporte trois fois de suite, de 1912 à 1914.

Guerres mondiales décisives pour Audi

Audi monte en gamme en lançant avec des moteurs 6 et 8 cylindres, mais les crises qui suivent, notamment celle de 29, génèrent des soucis de trésorerie.

La restructuration de l’industrie qui suit la Seconde Guerre mondiale entraîne rachats et fusions, dont je vous épargne la liste. Audi s’appelle jusqu’en 1960 Audi DKW, Audi-Front, Audi UW d’après les entreprises avec lesquelles elle fusionne. Audi produit des véhicules de moyenne gamme, tandis Mercedes-Benz notamment s’engage dans la voie royale des véhicules haut de gamme.

Montée en gamme

Grâce à Volkswagen, autre marque allemande, Audi connaît un renouveau. Les premières voitures à moteur quatre-temps sont lancées. Jusqu’en 1990, les modèles de chez Audi sont dénommés par un numéro :

  • Audi 60 (1968) ;
  • Audi 80 (1972) ;
  • Audi 50 (1974) ;
  • Audi 100 (1976) ;
  • Audi 90 (jusqu’en 1991).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *