Comment conserver ses légumes du jardin durant l’hiver ?

Il existe différentes solutions de conservation de fruits et légumes du jardin pour les maintenir durant l’hiver : conservation naturelle, conservation à froid, séchage… Découvrez tous nos conseils et astuces pour conserver au mieux vos récoltes du jardin pour la saison froide !

Conservation naturelle

Certains légumes et fruits peuvent se conserver durant l’hiver grâces à quelques règles simples ! Les carotte, choux pommés d’hiver, épinards, mâches, navets, panais et poireaux sont des légumes qui peuvent passer la saison froide « sur place », c’est-à-dire en pleine terre. Il faut, pour cela, que vous les aidiez à supporter le gel, grâce à un paillis (des feuilles mortes ou le compost, par exemple) Cela permet également de faciliter l’arrachage des légumes lorsque le gel durcit le sol du potager. Les légumes les plus hauts, comme les choux, les choux-fleurs ou les poireaux, qui sont plus exposés aux vents, peuvent être semés dans une butte.

Les légumes racines et les bulbes peuvent être conservés à l’abri de la lumière, dans un endroit frais et humide pour les premiers, sec et aéré pour les deuxièmes, par exemple, la cave et le grenier. Au moment de récolter, laissez-les quelques jours au soleil, puis frottez-les pour retirer la terre. Placez ensuite les légumes racines dans une caisse de sable à la cave. Les pommes et les poires peuvent également être conservées dans une cave, à condition qu’elle soit bien aérée. Les courges d’hiver et potirons se satisferont d’un endroit sec de la maison.

Pour ceux qui n’ont pas de cave, il est possible de conserver les légumes racine dans un silo. C’est un trou creusé en terre, tapissé de briques, de sable et de paille dans lequel on stocke les carottes, les navets, les panais, etc. Le trou est fermé par un couvercle très lourd.

Conservation à froid

La technique de conservation à la cave ou dans un silo est parfois inadéquate pour certains légumes ou fruits. Certains demandent à être réfrigérés. D’abord lavez-les correctement, sauf les champignons, les framboises et les mûres, puis séchez-les. Gardez dans un bac à légumes du réfrigérateur. Cette zone est moins froide et plus humide que le reste du frigo. Ils se conserveront trois à cinq jours.

Pour une conservation encore plus longue, vous pouvez congeler. Avant de mettre au congélateur, il faut d’abord blanchir vos fruits et légumes. Cela empêche de trop détériorer les nutriments et altère la texture des légumes, comme les courgettes, les asperges, les haricots verts, les pois gourmands, les brocolis et les aubergines. Cette technique enlève les impuretés et les enzymes qui font mûrir les végétaux (ainsi que l’amidon, rejeté par la pomme de terre lors de la première cuisson). Cela améliore la digestion tout en préservant le croquant naturel des légumes frais. Avec la congélation, vous pouvez alors les conserver jusqu’à un an. Quelques fruits et légumes ne se congèlent JAMAIS : pastèque, melon, concombre, tomate et autre crudité, pomme de terre…

Il ne faut pas confondre le terme culinaire « blanchir », qui désigne le fait de tremper successivement les légumes dans de l’eau bouillante puis dans de l’eau très froide, avec le blanchiment des légumes qui se pratique directement au potager.

Blanchir ses légumes d’hiver en jardinage

Blanchir ses légumes d’hiver consiste à les priver de lumière, ses zones vertes deviendront plus claires, jaune clair, voire blanches.  Cela permet tout simplement de les rendre plus tendre, moins amer, tout en les maintenant croquants. On le fait généralement avec les salades, les scaroles, les chicons et les chicorées. Le cœur sera moins amer et plus agréable à manger. Le blanchiment des légumes se fait une semaine avant leur date de récolte habituelle. Nous vous conseillons d’éviter de les blanchir tous en même temps, pour ne pas crouler sous le travail. Si vous retirez les protections créées en vue du blanchiment, vos salades reprendront rapidement leur couleur verte sous l’effet de la lumière. Aussi, si vous les cueillez toutes en même temps, vous aurez des difficultés à les conserver toutes. Privilégiez une journée avec un temps sec pour blanchir vos légumes, parce que la pluie ou le gel risqueraient de faire pourrir vos récoltes.

Séchage

Le séchage est une méthode de conservation très ancienne. Cependant, cela ne convient pas à tous les légumes. On perd les saveurs et les vitamines. Par contre, les fruits, comme les tomates, les pommes, les abricots et les plantes aromatiques le supportent très bien ! La technique idéale est le séchage solaire. La récolte se fait dans un lieu sec, chaud et ventilé, la plupart du temps à l’ombre ou à l’abri des rayons du soleil. Il est possible d’utiliser un radiateur, un poêle ou un four. Un déshumidificateur peut également être utile en période pluvieuse. Une plante en cours de séchage est sensible et toute humidité est proscrite. Le séchage des plantes aromatiques est plus facile. Celui des fruits peut-être plus compliqué et plus long, à cause de l’eau qu’ils contiennent.

J’espère que cet article pourra vous aider pour conserver vos légumes. Bonne récolte à toutes !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *