Les petits travaux de la maison : les portes !

Il n’y guère longtemps, j’ai dû procéder au changement de mes portes. Les anciennes devenaient viellent, ne cessaient de grincer (malgré le fait que je les huilais) et l’une d’entre-elle se fissurait ! J’habite un appartement que je loue à des amis, dans l’objectif d’acheter le lieu dans quelques années, quand j’aurais les fonds. Alors j’ai pris à ma charge ces petits travaux… et je vous raconte avec grand plaisir cette aventure ! Parce que l’air de rien… changer une porte, c’est difficile !

Petites notions d’Histoire

Selon notre cher et tendre Wikipédia, la porte, c’est une ouverture dans un mur, un objet que l’on peut ouvrir et fermer. Cet élément d’architecture désormais incontournable dans nos maisons est né il y a de nombreux siècles… Pour l’anecdote, « Huis » est un mot synonyme de porte. Et bien que ce mot tombe peu à peu dans l’oubli, nous utilisons, encore aujourd’hui, l’expression « Huis-clos » qui signifie « portes et fenêtres fermées ».

Les éléments importants à penser lors de l’installation d’une porte

Il ne faut pas croire qu’installer une porte, c’est mettre deux charnières, fixer sa porte et puis basta ! Non, de nombreux éléments sont à configurer au préalable et il faut penser aux diverses étapes pour la mise en place de votre porte ! Pour ma part, j’ai acheté des « kits » blocs-portes qui comprennent :

  • La porte (évidemment) ;
  • Les charnières (aussi nommées les paumelles) ;
  • L’ébrasement : correspond au cadre qui viendra s’insérer dans « l’épaisseur de la porte » ;
  • Les poignées et la serrure (déjà installée mais il fallait placer les rosaces) ;
  • Les options supplémentaires : certaines de mes portes possédaient des joints acoustiques et des seuils tombant pour l’isolation phonique !

Comment installer la porte une fois livrée ?

Déjà, j’espère que la prise des mesures s’est bien passée… sinon, c’est la cata ! En partant du principe que les dimensions sont correctes, voici les étapes de l’installation de votre porte :

  • Fixer les charnières : les paumelles « mâles » (celles dont le bout sort) se placent sur l’ébrasement. Si votre kit est bien foutu, vous verrez directement où se trouve l’espace requis ;). Les paumelles « femelles » (celles dans lesquelles on peut enfoncer les mâles… désolée pour le côté tendancieux !) s’installent sur la porte.
  • Constituer l’ébrasement (une sorte de cadre constitué de trois parties) avant de venir le fixer dans l’espace de la porte… Pour ma part, c’était la tâche la plus complexe à maîtriser. Pour plus de simplicité, il faut être deux pour cette étape. La première personne tiendra l’ébrasement le plus droit possible. Puis il faut jouer sur la mise à niveau (+ de 6 points à vérifier et à fixer !)
  • Une fois que tout est à niveau, il faudra venir insérer des points de colle « mousse » (une mousse qui gonfle) et occupera les espaces vides, empêchant ainsi la porte de bouger. La mousse va durcir et il faudra découper l’ensemble des bouts dépassant ;

Personnellement, j’ai suivi un tutoriel. C’est une vidéo présentée par un spécialiste de la porte tubulaire sur-mesure à Namur et actif en Belgique et au Grand Duché du Luxembourg. Le tutoriel est simple et super facile à suivre donc je le conseille réellement. C’est chez eux que j’ai commandé mes portes. Ma seule déception était le manque de design. Mais la possibilité d’ajouter des traits fraisés rend les portes plus esthétiques. 😉

En conclusion, l’installation d’une porte n’est pas chose aisée !

Oui, j’ai réellement « souffert » pour installer mes portes. Évidemment, les dernières furent plus simples à poser que la toute première ! Il y a énormément de choses à penser : le sens de poussée (oui oui, c’est important sauf quand ce sont des portes coulissantes !), la décoration imaginable, etc.

En bref, j’espère que ce petit récit de mes récentes aventures vous aura plu ! C’était une chouette récompense de constater que mon travail a payé ! Ça n’a pas été simple mais le résultat est entièrement satisfaisant ! Mes portes sont belles, solides, s’ouvrent et se ferment superbement bien. Celles équipées d’options acoustiques sont parfaites (surtout pour ma pièce de télétravail…). Et aujourd’hui, je sais comment installer une porte tubulaire en kit !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *