Derrière le symbole des marques automobiles

Un quiz dans une émission française, dédié aux logos et à ce qu’on n’y voit pas au premier abord, m’a fait penser à cette idée d’article. Et pourquoi pas le consacrer aux logos automobiles ? Impossible de retracer l’histoire de tous les logos mais on va parler de quelques-uns.

Chaque marque a son logo

La conception d’un logo constitue un enjeu crucial, tant au niveau de l’image véhiculée par le constructeur, que par sa reconnaissance immédiate. Un logo reste dans les mémoires pour des dizaines d’années, voire tant que la marque produit des véhicules (il est rare qu’un logo automobile évolue. L’objectif est plutôt de le faire perdurer dans le temps.

Penchons-nous sur quelques logos bien connus de tous. Vous constaterez qu’il s’agit souvent d’un hommage aux origines de la marque.

Quatre anneaux pour Audi

Les modèles de la gamme Audi arborent quatre anneaux entremêlés. Que représentent ces quatre éléments, constitutifs d’une marque haut de gamme ?

C’est en 1899 qu’August Hörch créa son entreprise en Allemagne. Baptisée Hörch & Co, elle connut par la suite des soucis de gestion commerciale, ce qui a poussé Hörch a créer une nouvelle société. Comment la nommer ? Le fondateur voulait que son nom soit évoqué d’une façon ou d’une autre, et a choisi le mot latin Audi (la traduction de son nom de famille, qui signifie « écouter »). Le nom est déposé en 1910. Après la Première Guerre mondiale, la récession pousse quatre constructeurs à s’allier pour survivre économiquement : Audi, Hörch, DKW et Wanderer AG.

En 1932, Auto Union naît donc, avec ses quatre anneaux symbolisant chacun des constructeurs. Seuls des moteurs deux temps sont produits, vu la situation financière catastrophique des Allemands. Ce n’est qu’en 1969, avec le rachat par Volkswagen, que des véhicules de luxe peuvent être produits. Auto Union fusionne avec NSU et devient Audi NSU. Le mot Audi a été fixé définitivement, conservant à jamais ses quatre anneaux.

L’hélice de la BMW

Perso, je le trouve hyper beau, ce logo, même si je n’ai pas les moyens de m’offrir une BMW, aussi d’entrée de gamme soit-elle.

La Bayerische Motoren Werke (Manufacture bavaroise de moteurs) est née en 1917 de la fusion entre deux entreprises de mécanique de Munich : la Rapp Motoren Werken et la Bayerische Flugzeugwerke. L’entreprise produit depuis 1916 des moteurs d’avions. Elle utilise le logo d’origine de la Rapp Motorenwerke, qui reprend les couleurs de la Bavière, bleu et blanc.

L’activité du constructeur d’avions prend brutalement fin lorsqu’un traité de paix interdit aux Allemands de fabriquer des éléments aéronautiques. BMW se renouvelle alors totalement en produisant des automobiles et des motocyclettes. Le logo évolue pour prendre la forme d’une hélice d’avion telle que fabriquée auparavant.

Citroën et ses romantiques chevrons

Voilà l’histoire de logo la plus romantique qui soit ! Alors que l’industriel André Citroën est en voyage de noces en Pologne, il découvre que l’un des membres de sa famille (sa mère était juive polonaise) utilise des chevrons pour ses minoteries. Séduit par le design, il fera déposer le modèle au retour, avant de l’arborer fièrement sur la première Citroën sortie d’usine en 1919.

Le beau F de Ford

Ford a fait évoluer son logo par 8 fois depuis la création de la Ford Motor Company. L’écriture est celle d’Henry Ford lui-même, une belle écriture cursive, ce qui fait ressortir le F majuscule, très esthétique. Comme on n’écrit plus en 2018, malheureusement ! La marque est inscrite en caractères blanc sur fond bleu, qui sont les couleurs officielles des Etats-Unis lors de compétitions automobiles 😉

Le M ailé de Mazda

Le mot Mazda provient du nom du créateur, Matsuda, qui la fonde en 1920. La firme produisait des machines industrielles. Il y a une autre référence, celle de Ahura Mazda, une divinité dans la religion perse : le symbole de l’harmonie, du savoir et de l’intelligence, rien que ça !

Le logo a évolué au fil du temps, avec un tournant décisif en 1960, et le lancement de la première voiture Mazda, la R360. Le M devient stylisé.

Dans les années 90, le logo évolue plusieurs fois avant de se stabiliser sous sa forme actuelle (à ce jour en 2018, donc !). On peut voir dans la forme évasée du V une volonté de la marque de se développer, et se démarquer.

L’étoile à 3 branches de Mercedes

C’est bien connu, le nom de Mercedes vient du nom de la fille d’Emil Jellinek, un commerçant autrichien passionné de courses, et qui s’est associé au constructeur allemand Daimler-Motoren-Gesellshaft. La marque a été déposée en 1903 par DMG. « Mercedes » signifie « grâce » en espagnol, plutôt flatteur !

Pour rester dans le contexte familial, Gottlieb Daimler aurait adressé dans les années 1880 une carte postale à son épouse, illustrée par leur maison surmontée d’une étoile. Un symbole porte-bonheur ? Plutôt démago et ambitieux, je dirais ! Bref, si le logo a évolué au fil des ans, l’étoile, elle est restée !

Comments

  1. Concernant Ford, je me demande si ce n’est pas l’écriture de Henry Ford himself, qui a été transposée. L’ovale bleu était réservé avant aux voitures importées sur le sol britannique, puis a été universalisé. C’est un logo super reconnaissable, par sa simplicité. Mais le symbole du bleu, dans ce cas, je ne sais pas…

  2. Je confirme, c’est bien l’écriture de Henry Ford! les couleurs bleu et blanc sont les couleurs officielles des Etats-Unis lors de compétitions automobiles.

    1. Waouh, secret enfin levé Le charme est rompu 😉 Je plaisante, merci Pierre, je modifie ça tout de suite! On a les followers qu’un mérite, décidément 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *