Trucs et astuces pour bien choisir son sapin de Noël

Sapin à boules, sapin floqué, sapin customisé, sapin naturel, sapin coupé, sapin vivant, grand, petit, gros, touffu, il y a tant de choix, c’est à devenir fou ! Noël est une fête unique à ne pas rater, surtout quand on a toute la famille qui débarque pour le réveillon . Alors, je ne sais pas vous mais moi je veux épater la galerie. Et la première erreur à ne pas faire c’est de se tromper de sapin ! Cette année, j’ai fait la liste des avantages et inconvénients des différents sapins de  Noël pour faire le meilleur choix. Découvrez dans cet article, étape par étape, comment j’ai réussi à me décider pour mon sapin de Noël. 

Etape n°1 : sapin naturel ou artificiel ?

IMG-trucs de nanas
L’offre variée de sapins de Noël en Belgique permet de choisir son « roi des forêts » en fonction d’une foule de critères


Vous seriez étonné de voir à quel point un sapin artificiel peut être avantageux. Je vous avoue que ça n’a pas arrangé mes affaires et rendu mon choix encore plus difficile. Je pensais choisir automatiquement un sapin naturel quand – en menant ma petite enquête – j’ai découvert le côté écologique, durable et réaliste du sapin naturel. Mais je vous arrête là tout de suite ! Si le sapin artificiel a une tonne de qualités indéniables et qu’il m’a l’air pratique comme tout, j’ai opté pour le sapin naturel. Pourquoi ? La raison est toute simple : la tradition. Cette année, j’invite toute la famille et mon vieux père conservateur n’aurait pas accepté uns sapin artificiel (bien que aujourd’hui, on ne voit même plus la différence, tant ils sont bien faits). Le premier choix, malgré un petit imprévu fut en fin de compte assez facile. Passons à l’étape n°2.

Etape n°2 : sapin Nordmann ou épicéa ?

Et c’est ici que les romains s’empoignèrent. Qu’est-ce que j’en sais moi si je veux un sapin Nordmann ou épicéa ? Nordmann ça veut dire quoi déjà ? Epicéa, c’est parce qu’il est épicé ? Heureusement, j’ai trouvé toutes les infos nécessaires pour remettre de l’ordre dans mes idées. Le sapin Épicéa, c’est le sapin de nos ancêtres, un sapin qui a de la bouteille en Belgique ! L’arbre traditionnel de Noël. C’est pourquoi il reste un des sapins les plus vendus en Europe, il est pas trop cher et super authentique. Il sent bon la forêt, il est bien vert et ses branches sont un peu rougeâtres, ce qui lui donne du cachet. Et pourtant… Et bien oui et pourtant j’ai choisi le Nordmann. Pourquoi ? Parce qu’il ne perd pas ses aiguilles ! C’est le détail qui tue… la saleté. Vous vous  rappelez quand en début d’article j’ai écrit  » toute la famille qui débarque pour le réveillon » ? Et bien dans « famille » il y a : le petit chien de ma cousine, les enfants de mes frères et sœurs. Bref, pas besoin de vous faire un dessin, je préfère éviter les dégâts en choisissant le sapin qui fait le moins de crasse.  Ne croyez pas que j’ai tiré une croix pour autant sur l’épicéa, je le garde en réserve pour les autres années, j’aime trop son odeur ! Mais pour 2015 ce sera un Noël Nordmann. Il faut dire que le sapin Nordmann a ses qualités : robuste, aiguilles souples, couleur délicate, facile à décorer car ses branches sont bien régulières, une forme pyramidale (pour ça évidemment, il ne faut pas l’acheter n’importe où.) Et voilà mon deuxième choix bouclé. Passons maintenant à l’étape 3, car  non les possibilités ne sont pas encore en fin de course ( quand je vous dit que c’est compliqué de choisir un sapin).

Etape n° 3 : sapin coupé ou vivant ?

« Bonjour ma p’tite dame, vous voulez un sapin Nordmann, oui mais… coupé ou vivant ? » « Heuuu…. » Encore un choix de plus à faire. Le dernier mais le plus délicat (et dire qu’il faut encore choisir la déco après). Aujourd’hui, il faut penser à préserver l’environnement. Pour ceux qui sont vraiment écolo jusqu’au bout, le choix d’un Nordmann vivant semble évident : on peut le replanter, il dure plus longtemps, c’est un objet de consommation éthique car il n’est pas jetable, etc. SAUF QUE : si vous le replanter il ne repousse pas forcément, si vous ne voulez pas le mettre dans le jardin (ce qui est mon cas) c’est foutu. J’ai donc choisi le Nordmann coupé mais ça n’a pas été systématique. J’ai beaucoup hésité car le Nordmann en pot n’a pas besoin de pied, il peut rester un bon mois dans votre salon tout en restant hyper frais. Cependant, j’ai opté pour le Nordmann coupé, car il est finalement très robuste et peut tenir facilement un mois dans votre salon. Etant donné qu’il est résistant, même à la chaleur, il reste bien en forme du début à la fin des fêtes de fin d’année. Voilà donc mon choix final : un sapin de Noël Nordmann coupé, c’est mon dernier mot ! 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *