Déménager dans les meilleures conditions, et de façon écologique, c’est possible !

Changer de maison ou d’appartement, c’est bien connu, c’est stressant ! On a peur de mal emballer ses trucs, de ne pas avoir assez de caisses, de ne pas avoir le temps de tout boucler ou assez de bras le jour-même. En Belgique, il est beaucoup plus pratique de faire appel à un déménageur expérimenté, et agréé. Démonstration.

Voici compilées quelques astuces pour que votre déménagement vous coûte moins cher, qu’il en déroule en Belgique ou soit international.

Faire un tri dans ses affaires avant le déménagement

Ça paraît évident, et pourtant ! Bon nombre de gens ne prennent pas la peine de le faire, ou pire : le font APRES le déménagement (style en déballant ses caisses, ah !). Le tri se porte sur plusieurs types d’objets :

  • Les papiers: faut-il vraiment conserver ses factures et preuves de paiement dix-quinze ans après ? Vérifiez sur Internet les délais légaux de conservation par type de document : franchement, vous avez gardé cette facture de pneus concernant un véhicule vendu depuis ?
  • Les vêtements et chaussures : faire de la place dans son dressing, on en rêve. Allez zou ! C’est l’occasion de se débarrasser de jupes ou chemises démodés, d’une veste plus mise depuis 2 saisons (comptez qu’un vêtement d’été ou d’hiver qui n’a pas été mis durant la saison est un vêtement que vous ne mettrez plus !). Les filières possibles sont nombreuses : vide-dressing, bulles à vêtements, magasin vintage de seconde main, associations de réfugiés (plus à la recherche de vêtements masculins) … Pensez re-cy-cla-ge ! Ce qui est donné et pas jeté pourra être récupéré !
  • Les livres : lourds au possible et dans la majorité des cas des one-shot. Franchement, vous lisez souvent un livre pour la seconde fois ? Les filons : les bouquineries, les bibliothèques, les boîtes à livres, …

Pourquoi trier si ce sont les déménageurs, costauds en général, qui portent ? Moins de cartons à porter, c’est moins de temps pour le déménagement, et donc un transfert moins coûteux. C’est aussi un moins gros camion, ou moins de trajets si ce sont les copains qui vous déménagent. Donc moins de carburant nécessaire et donc de pollution.

Les cartons de déménagement : de la récup aussi !

Inutile d’acheter des nouveaux cartons, vendus par certaines enseignes bien cher et vilain (pour des solidités et usages pas toujours nécessaires. Certains cartons sont assez élaborés pour permettre le transport de lourds objets (vaisselle, livres) : à vous de voir ce qui convient le mieux pour éviter les dégâts !

Misez sur les cartons de récup : en grandes surfaces (les éternelles caisses à banane ne sont pas toujours la panacée pour tous les types de contenus.

Attention de choisir des contenants empilables et qui ne vont pas s’effondrer à la moindre caisse empilée ! Les boxes en plastique sont de bonne facture si un couvercle n’est pas nécessaire : pluie durant le déménagement ou objets particulièrement délicat).

Tout emballer au papier-bulle n’est pas très écologique. Journaux, essuies-éponges et draps feront l’affaire.

Déménagement international : le bateau plutôt que l’avion !

Vous n’êtes pas dans l’urgence pour prendre possession d’un nouveau poste ou d’une résidence à l’étranger ?  Le déménagement maritime est votre meilleure option. C’est bien moins coûteux d’acheminer ses effets et meubles par bateau plutôt que par avion. Certes, il faut compter un délai supplémentaire, en plus des jours de transport proprement dit. La gestion et l’enregistrement du container prennent du temps : le container est positionné directement devant chez vous par votre déménageur international. Chaque compagnie maritime détermine un délai d’enregistrement avant le trajet par bateau. Votre déménageur est au courant de ce délai supplémentaire où le container sera stocké au port. Ainsi, comptez en plus du temps de transit entre deux port un délai de deux semaines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *